Parce que l'envie d'écrire vous prend, jusqu'à la rage parfois. Et parce qu'un jour se fait ressentir l'envie d'un écho...

jeudi 14 février 2013

14 février 2013. 00h54

Sens-tu mon souffle dans ton cou ? Ce petit baiser qui se dépose sur ta nuque. Et l'odeur de cette rose qui te réveille ? 
Je te souhaite une très bonne Saint valentin mon Amour.
Je t'aime. Et je compte encore te le dire pendant trèèèèèèèès longtemps.

10 commentaires:

  1. Ahhh ça me rassure que malgré les châtiments que vous lui infligez, vous l'aimez quand même :)))

    RépondreSupprimer
  2. Mais ce ne sont évidemment que des châtiments amoureux ;)

    RépondreSupprimer
  3. Je vous taquine, Mais...sage :) Bisous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, continuez, mon Quadrounet, j'aime ça quand vous me taquinez :D. Bisous à vous également. J'espère que votre coup de blues est passé.

      Supprimer
  4. Bon, vous pourriez peut-être arrêter un instant de lui dire que vous l'aimez, et nous écrire quelque chose ici? :) Bisous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Verrais-je poindre là une petite dose de jalousie ? ;)
      J'ai profité de ses bras une semaine et lui ai directement susurré à l'oreille ce que javais à lui dire. je me réchauffe maintenant quelque part au soleil et j'en profite pour me mettre un peu en vacances.
      Mais cela ne m'empêche pas de penser à vous.
      Mille baisers

      Supprimer
    2. *rougissements* ... Jaloux? Moi? Mais jamais voyons *écrase des portions de Vache-qui-rit avec son poing* (je sais, c'est inhabituel, mais ça me détend) :) Bisous :)

      Supprimer
  5. J'ai eu peur que la Saint Valentin ait tari d'un seul coup tout élan artistique... Ce serait dommage, j'adore lire et relire ces messages...
    Bises.

    RépondreSupprimer
  6. La source ce serait-elle tarie ? Il y a un certain temps que je n'avais pas parcouru tes commentaires et défis très prometteurs. J'attends avec impatience les récits intimistes et enchanteurs qui ont sur moi un effet sismique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment la source pourrait-elle se tarir ? Je reviens.

      Supprimer