Parce que l'envie d'écrire vous prend, jusqu'à la rage parfois. Et parce qu'un jour se fait ressentir l'envie d'un écho...

samedi 26 février 2011

26 février 2011. 01h53

Combien de temps encore à t'attendre, à t'entendre à chaque bruissement ? 
Combien d'heures avant tes bras autour de ma taille, avant tes lèvres sur ma bouche ? 
Combien de minutes avant tes mains sur mes cuisses, avant le frémissement de ma peau ?
Combien de secondes avant que ton nez hume le parfum de mon entre-jambe, avant que ta langue ose s'y aventurer ? 
Dis, combien... ?

1 commentaire:

  1. Ici, et là, là encore... Comme vous dites bien l'attente !

    RépondreSupprimer