Parce que l'envie d'écrire vous prend, jusqu'à la rage parfois. Et parce qu'un jour se fait ressentir l'envie d'un écho...

lundi 14 mars 2011

14 mars 2011. 08h23

Comme une effluve réminiscente de ton souffle dans mon cou. Je ferme les yeux et j'y croirais... presque...

1 commentaire:

  1. Mais il faut y croire ! Il est là...
    Puisqu'il pense à vous.

    RépondreSupprimer